Une Famille

D’événements en événements,
Dieu élargit la Famille…

A Reims demeure Nicolas Roland
du 8 décembre 1642 au 27 avril 1678.
Il y vit, il y est, apôtre ardent.
De la Trinité, il reçoit « vie, mouvement, être ».

Jésus lui fait le don de la simplicité
et le feu de l’Amour – l’Esprit de Jésus – l’embrasera,


émerveillé du mystère de l’Incarnation,
porte de tous les autres mystères.

Nicolas Roland se met fidèlement
à l’école des grands maîtres de son  époque :

Bérulle,                                                                                           Olier.

Il confie le Don reçu à de jeunes femmes
qu’il consacre au Saint Enfant Jésus.

C’est dans la spiritualité « Ecole Française »
qu’il a découvert une source
qui va alimenter sa vie de chrétien,
fils de Dieu – prêtre – apôtre.

Il devient alors guide de vie spirituelle,
fondateur d’une communauté
qu’il confie à Jean Baptiste de la Salle.

La petite communauté est reconnue
« Congrégation du Saint Enfant Jésus »
grâce aux efforts de Saint Jean-Baptiste de la Salle.
Elle est orientée vers « les filles pauvres »
qu’il faut instruire.

Et, par ce chemin, la divine Providence
prépare Jean-Baptiste de la Salle
à fonder les frères, devant eux aussi,
« vivre ensemble et par association »
au service des  garçons pauvres à instruire.
La rencontre avec Nyel à Reims
provoque l’engagement
 et la spiritualité reçue de Nicolas Roland
va se communiquer par Jean-Baptiste de la Salle,
aux Frères des Ecoles Chrétiennes.

Le zèle apostolique
mais aussi les difficultés de relation dans les Eglises locales
vont conduire les frères à s’ouvrir
à toute le France puis à l’universel.
A Rome s’implantera « la maison Généralice ».

Mais le lieu Origine sera à Reims,
la « Maison de Nicolas Roland »
demeure point de départ où s’enracine l’arbre lasallien.
La porte du 48 rue du Barbâtre s’ouvrira aux pèlerins.
La crypte rassemblera pour la prière confiante et persévérante
d’une vie apostolique orientée spécialement vers les jeunes
« vécue ensemble et par association ».
L’Hôtel de La Cloche, maison de Jean-Baptiste de La Salle.

Ainsi au long de plus de 300 ans d’Histoire
se constituera la Famille lasallienne :
La Congrégation du Saint Enfant Jésus reconnue en 1678…
Les Frères des écoles chrétiennes en 1690…
Les Sœurs Guadaloupaines de La Salle en 1932…
Les Sœurs de La Salle du Vietnam en 1980…
Les Sœurs Servantes lasalliennes de Jésus en 1998

Share Button
Ce contenu a été publié dans Une Famille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *