Relation d’amitié : notre chemin apostolique

Relation d’amitié : notre chemin apostolique

Nous apprenons peu à peu, la relation d’amitié : c’est la spiritualité d’Incarnation.
Il faut déjà dépister tous les obstacles que nous mettons à une vraie rencontre.

« Partir sans rien » n’est pas si facile…
Accueillir le pauvre, se mettre à son école, partager un peu… ce qu’il vit,
pour pouvoir aussi partager ce qui nous fait vivre,
c’est la conversion du coeur que le Seigneur a sans cesse à opérer en nous.
Nous sommes en route dans ce sens…
Chaque fois que l’occasion se présente, lors de nos visites
dans les quartiers de Léré ou dans les villages,
quand nous allons de case en case, nous nous arrê­tons
avec les femmes qui travaillent et nous nous mettons à leur école ;
nous nous arrêtons avec les groupes assis sous un arbre…


selon ce qui se présente, et la conversation s’engage.
Peu à peu, une amitié se crée,

 
mais nous sommes encore bien loin de partager vraiment.

 

Par exemple, tous les jours, je rencontre une femme ou l’autre
qui me demande comment va mon mari
(les païennes qui ne nous connaissent pas…)
quand je réponds, certaines acceptent, mais d’autres ne croient pas….
Une fois, une m’a demandé : « Tu en veux un ? »…
Et c’est vrai ; je com­prends que pour une femme, ici,
c’est impossible d’envisager le célibat :
elles ne sont pas libres.
Il y a maintenant, une évolution chez les jeunes.

Nous mesurons de plus en plus que nous ne sommes pas prêtes
pour annoncer la Parole de Dieu dans une culture moundang !…
Si nous cherchons à partager un peu plus leur vie,
quand nous communions un peu à leur joie, à leur amour…
nous pouvons partager aussi, et c’est eux
qui auront à transmettre aux autres.
Cette voie-là, ce sont eux aussi qui nous l’apprennent.

Ils se partagent tellement tout !…
Nous constatons que ceux à qui nous avons partagé la Bonne Nouvelle,
trouvent le chemin pour la par­tager :
tel André P… de Zalbi, qui dit aux anciens :
« Venez à Dieu. Il vous aime, même si vous avez le péché. »
Et les anciens de répondre :
« Même nous, les vieux, Dieu nous aime ? »
Ou Matthieu, de Léré partage avec l’un, avec l’autre, tout simplement,
quand il rencontre les autres qui viennent à sa case quand ils ont le temps….
(Huit viennent régulièrement, et les autres à l’occasion…)
La véritable annonce, elle ne peut se faire qu’entr’eux.
A nous d’être assez en amitié avec quelques-uns
pour la leur transmettre, et compter sur la force de la Parole.

L’Esprit, seul, peut la leur dire. « Il vous enseignera tout« .
A nous seulement d’en être vivantes et de partager notre joie….

Share Button
Ce contenu a été publié dans Les Soeurs en mission à Léré. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Relation d’amitié : notre chemin apostolique

  1. Ping : Plan du site | Sœurs du Saint Enfant Jésus à la suite de Nicolas Roland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *